lundi 16 décembre 2013

La "Federal Drug Administration" américaine prend des mesures pour éliminer les antibiotiques dans l'alimentation



Évoquant une menace potentielle pour la santé publique, la Food and Drug Administration va prendre des mesures visant à l'élimination progressive de l'utilisation de certains antibiotiques dans les élevages. Beaucoup de producteurs de bovins, de porcs et de volailles donnent régulièrement à leurs animaux les antibiotiques pour s'assurer qu'ils sont en bonne santé et pour qu’ils se développent plus rapidement. L'agence a annoncé qu'elle demandera aux laboratoires pharmaceutiques de cesser l'étiquetage des médicaments importants utilisés en élevage et pour le traitement des infections humaines. Ceux-ci sont actuellement vendus avec l’indication qu’ils assurent une meilleure croissance des animaux.
Si les compagnies pharmaceutiques signent cette charte ​​- déjà deux grandes sociétés ont déjà signalé qu'elles le feraient - l'utilisation de ces antibiotiques pour favoriser la croissance des animaux deviendra illégale. Des prescriptions seront alors nécessaires pour utiliser ces médicaments en cas de maladies animales.
Les compagnies pharmaceutiques Zoetis et Elanco, deux des principaux fabricants d'antibiotiques pour les animaux, ont manifesté leur volonté de respecter ces règles.
La résistance aux antibiotiques est devenue un problème de santé publique croissant. L'exposition répétée à des antibiotiques conduit à la sélection de germes devenus résistants aux antibiotiques.
En Septembre, les Centers for Disease Control and Prevention ont publié des estimations qui donnent à réfléchir : plus de 23 000 personnes par an meurent d'infections résistantes aux médicaments aux USA.
De leur côté les restaurants McDonald et Chipotle ont annoncé qu’ils s’approvisionneront chez des producteurs n’utilisant pas d’antibiotiques pour favoriser la croissance des animaux.
lien utile

Aucun commentaire:

Publier un commentaire