mardi 29 avril 2014

Les gains économiques avec la réduction de la consommation de produits carnés

Réduire de moitié la quantité de viande et de produits laitiers consommés en Europe pourrait, selon une récente étude anglaise:
1.      Diminuer la pollution des nitrates provenant de l’agriculture,
2.      Améliorer la santé des consommateurs
3.      Stimuler les exportations de produits alimentaires
Environ les quatre cinquièmes des émissions d'azote dans l'Union européenne proviennent de l'agriculture : engrais, fumier, et entre 79 % et 88 % des pertes d'azote dans l'environnement sont liées à la production animale.
Les émissions d'azote sous forme d'ammoniaque, des nitrates et de l'oxyde nitreux peuvent polluer l’air, l'eau et le sol et comptent pour environ 10 % du réchauffement causé par les gaz à effet de serre, selon les experts consultés dans cette étude.

Parce que près de 80% des cultures servent à nourrir le bétail, la réduction de la consommation de viande et produits laitiers (-50%) permettrait de libérer des terres pour d'autres cultures ou pour des plantes cultivées pour produire des bio- carburants. Les exportations de céréales augmenteraient et les importations de soja seraient réduites des trois-quarts. Ce changement radical dans le régime alimentaire pourrait donc avoir un impact économique majeur.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire