vendredi 13 mars 2015

Un monde assoiffé qui peut devenir violent


Des manifestants en colère ont envahi les rues de Karachi la semaine dernière pour avoir l’accès à l’eau propre. L'attribution des maigres disponibilités d'eau pour chaque pakistanais est d’un tiers de ce qu'elle était en 1950. Alors que la population du pays augmente, la quantité disponible est en baisse rapide.
Avec le changement du climat, la croissance de la population, et une demande accrue de viande et de lait, ce problème va s’amplifier. La faim ainsi que la lutte pour trouver de l'eau propre pour des milliards de personnes sont aujourd’hui clairement posés.
La Californie est maintenant à sa quatrième année de sécheresse, certains éleveurs vendent leur troupeau et abandonnent les cultures. Elle connait sa pire période de sécheresse depuis 1200 ans. Il y a des endroits en Inde où les hôpitaux ont du mal à trouver l'eau nécessaire pour stériliser les instruments chirurgicaux.

La situation est encore plus aiguë au Brésil, en particulier, pour les vingt millions d'habitants de São Paulo. « Vous avez tous les éléments pour une tempête parfaite, le pays se prépare à des émeutes » dit l’ancien ministre de l'environnement Dit Lizzie O'Leary, dans une récente interview. La quantité d'eau douce sur la terre n'a pas changé depuis des millions d'années de manière significative. Mais le nombre de personnes a augmenté de façon exponentielle; en seulement un siècle, la population a triplé, et l'utilisation de l'eau a augmenté de six fois. En outre, nous avons pollué l’eau facilement disponibles avec la croissance industrielle et le changement climatique  rend plus difficile la planification des mesures nécessaires pour lutter contre les inondations et les sécheresses. Le niveau de vie s’est améliorée pour les centaines de millions de personnes, et le rythme va s’accélérer. Comme les populations s’enrichissent, les styles de vie changent. Les populations s’adonnent à un régime alimentaire occidental, avec toutes les catastrophes que cela implique. Les nouvelles classes moyennes, en particulier en Inde et en Chine, mangent plus de protéines qu’ils ne l'ont fait, et pour produire des protéines animales il faut utiliser beaucoup d’eau. (En moyenne, des centaines de litres d'eau sont nécessaires pour produire un seul hamburger.)
Pour nourrir une planète avec neuf milliards d'habitants en 2050, il faudra cinquante pour cent au moins d'eau en plus. La moitié de la planète vit déjà dans des zones urbaines et ce nombre va s’accroitre avec une pression accrue pour disposer d'eau propre.

Source: A Thirsty, Violent World


Aucun commentaire:

Publier un commentaire