mercredi 22 août 2018

Peut-on cultiver l'une des plus grandes cultures vivrières au monde sans engrais?



Des chercheurs de UC Davis, de l’Université du Wisconsin-Madison et de Mars Incorporated ont fait une découverte remarquable: une variété indigène de maïs mexicain peut fixer l’azote de l’atmosphère au lieu d’utiliser des engrais azotés.
Le maïs Sierra Mixe
L'étude a révélé que le maïs Sierra Mixe obtient de 28 à 82% de son azote de l’atmosphère. Pour ce faire, le maïs fait pousser une série de racines aériennes. Contrairement au maïs conventionnel, qui a un ou deux groupes de racines aériennes près de sa base, le maïs fixant l'azote développe huit à dix racines aériennes épaisses qui ne touchent jamais le sol.
La substance en question  Pour aller plus loin
À certaines périodes de l'année, ces racines sécrètent une substance de type gel, ou mucilage. Le mucilage fournit un environnement pauvre en oxygène et en sucre nécessaire pour attirer les bactéries capables de transformer l'azote de l'air en une forme utilisable par le maïs.
"Notre recherche a démontré que le mucilage trouvé dans ce maïs Sierra Mixe
constitue l’élément clé de sa capacité à fixer l'azote » 
Les chercheurs sont loin d'avoir développé un caractère de fixation de l'azote similaire pour le maïs commercial, mais il s'agit d'une première étape pour guider les recherches ultérieures sur l’intérêt de cette découverte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire