mardi 20 septembre 2016

Des succès de l'agrobusiness russe

Grace à l'appui de l'Etat sans précédent pour les projets agricoles et l'embargo européen sur les denrées alimentaires fraîches, les serres maraîchères sont devenues l'une des opportunités d'investissement les plus dynamiques et les plus rentables dans le secteur agricole de la Russie.
Le volume de la production de légumes non saisonniers a augmenté de 18 pour cent au cours des trois dernières années, selon le ministère russe de l'Agriculture. Le ministère a promis que 1.500 serres seront construites en Russie d'ici 2020, ce qui devrait presque couvrir la totalité de la demande de la nation pour les légumes pendant les mois les plus froids.
Les investisseurs du secteur espèrent que les serres produiront plus que la demande intérieure et espèrent que la Russie va devenir un exportateur de légumes frais.

Cette année, la société russo-japonaise JGC Evergreen, qui possède des serres près de Khabarovsk en Extrême-Orient russe, a vendu sa première récolte sur le marché intérieur et a annoncé son intention d'exporter vers la Chine. "Nous allons commencer à vendre nos légumes sur le marché chinois.», a déclaré Tomoyuki Igarashi, directeur général de JGC Evergreen. Durant une réunion d'un panel d'experts lors du Forum économique de l'Est à Vladivostok le 2 septembre, Igarashi a noté que l'énergie pas chère en Russie rend l'entreprise serriste attractive et rentable.
JGC Evergreen n’est pas la seule entreprise avec un œil sur le marché chinois.
En 2015, Rusagro, qui appartient au milliardaire Vadim Moshkovich, a annoncé son intention d'investir dans les légumes non saisonniers. La société a l'intention de construire plus de 90 hectares de serres dans la région de Tambov et considère déjà ses perspectives d'exportation.
Le gouvernement subventionne environ 20 pour cent des investissements en capital à la construction de serres.

La Russie sur la voie de devenir le plus grand exportateur de blé au monde pour la première fois.
En raison d'une récolte importante, les exportations du pays sont d’un montant potentiel de 30 millions de tonnes de blé pour la campagne agricole 2016-2017, ce qui est un record absolu dans ces quelques dernières années. Cependant, la croissance des exportations est limitée par les prix bas sur le marché mondial et les droits d’exportations imposées en 2014 par crainte de la croissance des prix dans le pays.  En effet, pour éviter une augmentation des exportations et une hausse des prix des céréales et du pain sur le marché intérieur, le gouvernement a introduit des droits d'exportation sur le blé. Cependant, en raison de la dévaluation du rouble, l'exportation est devenue très attractive. 

• Articles extraits de: Russia Beyond The Headlines

Aucun commentaire:

Publier un commentaire