mercredi 31 janvier 2018

Un « super haricot » pour nourrir la population africaine


Une nouvelle variété de haricot à rayures rouges, le NABE15 permet d’accroitre de manière spectaculaire les rendements. Il a été développé en Ouganda près de Kampala, à partir d’une banque de gènes contenant 4000 types de haricots.  Stanley Nkalubo, chercheur scientifique auprès de l'Organisation nationale de recherche agricole de l'Ouganda dit qu’il difficile de sélectionner  une variété qui soit à la fois  très productive, à maturité précoce, tolérante à la sécheresse et aux ravageurs, riche en nutriments. C’est pourtant ce qui a été réalisé. Ce haricot est de la couleur rouge brillant que les consommateurs locaux affectionnent. 50 kg de semences peuvent rapporter 2 tonnes de haricots secs.
Cette variété conventionnelle va d'abord être distribuée aux réfugiés soudanais (1 million)  présents dans le nord de l’Ouganda. Ce travail contribue aussi à trouver des solutions dans la perspective  des effets du réchauffement climatique que l’Afrique va subir. Le haricot à l’avantage d’appartenir à la famille des légumineuses qui a la capacité d’utiliser l’azote de l’atmosphère et de fournir des protéines de qualité aux consommateurs.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire