mercredi 28 mars 2018

La Norvège vient d'investir 13 millions de dollars dans son coffre-fort du Doomsday


La Norvège a investi 13 millions de dollars de plus dans son coffre-fort, qui contient environ un million de variétés de plantes différentes qui contribueront au développement après la « fin du monde ».

 Le gouvernement a débloqué ces fonds après le dégel du pergélisol en 2016 qui a entraîné une fuite d'eau dans le bâtiment à partir de la voûte. Le Global Seed Vault est situé sur une île isolée de Svalbard, un archipel près du cercle polaire arctique. Selon USA Today, les graines n'ont pas été endommagées.

 Le Svalbard Global Seed Vault sert de sauvegarde aux banques de gènes du monde en cas de catastrophes naturelles, qui pourraient aller de la guerre nucléaire au réchauffement climatique, selon Reuters.

Le nouvel investissement contribuera à "la construction d'un nouveau tunnel d'accès en béton, ainsi que d'un bâtiment de service pour abriter les groupes électrogènes et de réfrigération et autres équipements électriques", selon un communiqué du ministère norvégien de l'Agriculture et de l'Alimentation.

 Selon USA Today, la voûte devra survivre aux booms nucléaires et aux tremblements de terre.

 En plus des réparations, la BBC a annoncé que 700 000 nouvelles semences seront ajoutées à l'installation et stockées cette semaine, y compris celles allant de la pomme de terre à l'oignon estonien, entre autres.

 La chambre forte ouvre environ deux fois par an pour les dépôts.

"La Svalbard Global Seed Vault est un rappel emblématique de l'effort de conservation remarquable qui a lieu chaque jour, autour du monde - un effort pour conserver les graines de nos cultures vivrières", Marie Haga, directrice exécutive de la Crop Confiance, a aussi déclaré à la BBC. « Protéger une si grande quantité de variété de semences signifie que les scientifiques auront les meilleures chances de développer des cultures nutritives et résilientes au changement climatique qui permettront aux générations futures non seulement de survivre, mais aussi de prospérer ».

 En 2015, la Norvège a envoyé près de 116 000 graines du coffre pour créer des banques de semences au Maroc et au Liban après que la banque de semences régionale du Moyen-Orient à Alep, en Syrie, a été endommagée par la guerre en cours.

 Deux ans plus tard, la banque de graines régionale a renvoyé des graines provenant des plantes issues des graines d'origine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire