jeudi 26 avril 2018

Les consommateurs chinois recherchent une meilleure nutrition et cherchent à protéger leur santé



Synutra à Carhaix
L'achat par un magnat chinois de vastes champs de blé en Centre de la France souligne l'acquisition croissante de terres agricoles étrangères par la Chine. Le géant asiatique cherche à suivre l'appétit grandissant de sa population. Avec 1,4 milliard de bouches à nourrir - un cinquième de la population mondiale - mais moins de 10% des terres arables de la planète, la Chine cherche à combler ses besoins alimentaires. En plus de la hausse de la consommation, des scandales sur la sécurité alimentaire ont également stimulé l'attrait pour les produits importés, considérés comme des paris plus sûrs. Le lait infantile produit en Bretagne par une usine franco-chinoise à Carhaix en est une forte illustration.
Les investissements chinois dans l'agriculture à l'étranger ont atteint au moins 94 milliards de dollars depuis 2010, dont près de la moitié au cours des deux dernières années, selon les statistiques des Think Tanks américains, l'American Enterprise Institute et la Heritage Foundation.
Des entreprises chinoises privées et étatiques ont investi dans neuf millions d'hectares dans les pays en développement à partir de 2012. Mais ces dernières années, l'attention s'est déplacée vers l'Australie, les États-Unis et l'Europe. Voici quelques-unes des plus importantes transactions agricoles de la Chine:
Méga ranch australien: En 2016, le promoteur immobilier chinois Shanghai CRED a conclu un accord avec un groupe minier local pour le plus grand ranch au monde - S. Kidman & Co en Australie, qui possède 185 000 bovins et contrôle 2,5% de toutes les terres agricoles du pays .
Cette acquisition fait suite à une prise de contrôle controversée en 2012 de la plus grande exploitation cotonnière d'Australie par la société chinoise Shandong Ruyi.
Laiteries néo-zélandaises: les géants chinois de l'alimentation Bright Food, Yili et Pengxin ont acheté des douzaines de fermes laitières néo-zélandaises malgré le grondement des agriculteurs locaux, et produisent maintenant des produits très appréciés sur le marché continental chinois.
Porc américain: Le producteur de porc WH Group, anciennement connu sous le nom de Shuanghui International Holdings, a acheté la société américaine Smithfield Foods (abattoir spécialisé porcs) pour 4,7 milliards de dollars en 2013. Avec une dette incluse, la transaction valait 7,1 milliards de dollars.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire