dimanche 22 mars 2020

Avocats : « l’or vert » fait des dommages dans l'environnement

jeunes plants d'avocatiers
Nouvelle zone de  plantations en Colombie
La consommation d’avocats ne cesse de s’accroitre dans le monde. Aux États-Unis, la consommation a plus que doublé en seulement 10 ans. Malgré la création massive de valeur et son succès, la production d'avocats a des coûts et des dommages environnementaux substantiels et irrémédiables en Amérique (Mexique, Colombie…). Une demande disproportionnée de fruits a créé un effet de changement climatique. Des terres forestières abritant une faune diversifiée ont été détruites pour produire de l'avocat, et de nombreuses autres ont été intentionnellement brûlées. Les vieux arbres sont souvent abattus pour fournir aux avocats plus de soleil, contribuant à la déforestation et, par conséquent, au réchauffement climatique. Actuellement, dans la zone de production d'avocats du Michoacán au Mexique, il y a eu une augmentation de la température et les orages sont plus irréguliers. Des recherches de l'Université nationale autonome du Mexique Campus Morelia ont identifié que l'État a de nouvelles tendances : être de plus en plus chaud et sec avec des saisons froides moins intenses et une plus grande force des cyclones. La perte du couvert forestier et les changements climatiques montrent également que le taux de présence et d'arrivée du papillon monarque au Michoacán a également baissé. Un hectare d'avocats avec 156 arbres consomme 1,6 fois plus d'eau qu'une forêt avec 677 arbres par hectare.
 Nous devons de toute urgence commencer à réfléchir à l'origine de nos aliments et créer des chaînes alimentaires de consommation plus durables.  Article consulté

Aucun commentaire:

Publier un commentaire