samedi 27 juillet 2013

L’Administration Obama cherche à remanier l'aide alimentaire internationale

L'aide alimentaire est l'un des instruments les plus importants de la politique étrangère américaine. Depuis le milieu des années 1950, les États-Unis ont dépensé près de 2 milliards de dollars par an pour nourrir les plus pauvres, sauvant ainsi des millions de vies.

 Mais ce processus est rigide et dépassé. Les experts disent que la vente ou distribution de produits américains dans les pays en développement entraîne souvent une baisse des prix sur les marchés locaux et décourage la production alimentaire locale, ce qui va à l'encontre de l'objectif d'encourager l'autosuffisance. Les réformes proposées par le président Obama vont dans le bon chemin et devraient être adopté rapidement par le Congrès.
Selon la loi actuelle, une grande majorité de l'aide alimentaire internationale doit être acheté auprès des agriculteurs américains à travers le ministère de l'Agriculture et expédiée à l'étranger dans des navires battant pavillon américain. Cela a été une aubaine pour les agriculteurs nationaux et les expéditeurs.

En vertu d'une proposition dans le nouveau budget de M. Obama, près de la moitié de la 1,5 G $ demandés pour l'aide alimentaire en 2014 pourraient plutôt être utilisés pour acheter de la nourriture dans des pays dans le besoin ou à fournir aux bénéficiaires individuels des chèques ou des cartes de débit pour les achats alimentaires de produits locaux. La nourriture achetée localement sera moins chère et réduira les coûts d'expédition qui consomment environ 16 pour cent du budget de l'aide alimentaire.
Pour en savoir plus

Aucun commentaire:

Publier un commentaire